Le pilier du dragon


Il y a quelques semaines, j'ai eu l'occasion de participer à un petit challenge au sténopé. Pour ceux qui ne sauraient pas, le sténopé (ou pinhole) est l'appareil photo de plus simple du monde. Une boite avec un petit trou dedans, et nous voilà paré à prendre des photos, sans le moindre morceau de lentille. C'est un peu magique, ou juste de la physique, mais du coup ça permet d'avoir des images un peu hors du temps, d'autant que de se balader avec sa petite boite en bois, c'est quand même vachement cool.


Bref passons sur les détails, je vous emmène surtout dans le lieu où j'ai pris mes quelques images du concours, au pilier du dragon. C'est un immense pilier qui supporte deux des principales voies rapides du centre de Shanghai (je vous laisse admirer l'enchevêtrement de voies, sur désormais au moins cinq niveaux, dont une passerelle piétonne), et dont la légende a déjà maintes et maintes fois fait le tour de la ville. Alors je vous en laisse un petit concentré à ma sauce, histoire d'accompagner ma petite image faite grâce à un trou de tête d'épingle.


Lors des grands travaux d'aménagement de Shanghai dans les années 90, les ingénieurs (qui d'habitude avançaient à une vitesse remarquable grâce au sol relativement favorable) rencontrèrent une difficulté au moment de construire le pilier censé supporté les deux voies rapides se croisant à cet endroit là. En effet, pas moyen de creuser suffisamment pour construire les fondations, le sol était impénétrable. Après avoir convoqué une multitude d'experts perplexes, les autorités de l'époque ont alors fait appel à un moine du temple de Longhua. Celui-ci a alors confirmé les rumeurs qui commençaient à circuler, que les ingénieurs tentaient de creuser sur une veine du dragon, patron mythique de la patrie. Hors ces veines, vitales pour le pays, ne doivent jamais être perturbés, sous peine de voir le dragon quitter son nid, et ainsi abandonner la Chine à son triste sort. C'est donc à grands coups de prières, d'incantations et de cérémonies encore tenues secrètes, que le moine apaisa la colère du dragon qui avait été grandement dérangé jusqu'à présent, et ainsi prédis un moment propice aux travaux afin de ne plus importuné ce brave dragon. C'est ainsi que l'un des plus beaux piliers d'autoroutes est né, tout en acier et orné de magnifiques dragons dorés. Bon bien sûr vous risquez d'avoir du mal à voir les dorures avec ma petite image, mais si vous regardez bien, vous devriez tout de même arriver à distinguer le pilier. Dernier point de l'histoire à noter, c'est le décès soudain du moine, seulement sept jours après la construction du pilier, ce qui n'a fait qu'alimenter un peu plus la légende du dragon se trouvant en dessous.


C'est un lieu assez impressionnant, de toutes ces voies qui passent, de ces centaines de voitures qui défilent. Un lieu un peu obligé pour toutes les touristes cependant, car chacun passant par Shanghai se doit de voir le pilier du dragon, alors je vous attends ici, pour vous emmener à sa rencontre !