Pékin, centre !


Bienvenue donc à Pékin ! Enfin Beijing comme on dit ici, en mandarin correct. Il paraît cependant que Pékin serait la prononciation la plus proche de ce qui se dit dans le dialecte locale, avec l'accent qui racle et les intonations qui foutent le camp. Bref c'était pour la petite introduction, mais ça me fait toujours rire les noms des villes retranscrites en français, comme Canton qui se prononce Guangzhou, Nankin qui est en fait Nanjing, Pékin qui est en fait Beijing, et il y en a tellement d'autres... Pas facile de s'y retrouver quand on se met à parler avec des personnes qui n'ont pas l'habitude, du coup ça demande un peu de gymnastique cérébrale afin de sortir le nom de la ville qui correspond à celui connu de notre interlocuteur, et puis un faut y mettre soit une intonation anglophone, soit francophone, et parfois même un peu chinois quand on n'arrive pas à se retenir. Mais bref, revenons à notre carte postale du jour.


Nous voilà donc à Pékin, centre, plein centre, à 5 minutes à pieds de Tianan Men, 10 de la cité interdite, difficile de faire plus central. Et pourtant, nous voilà en plein de le charme pékinois, loin loin loin les hauts gratte-ciels de Shanghai, ici c'est ambiance village. Pékin, ce fut une première pour moi en Octobre dernier, et une belle expérience, car même si la ville est énorme, il y a ce côté champêtre, ce petit côté campagne, en plein centre de la ville historique. Bien sûre il y a des quartiers chics, avec des tours, des bâtiments ultra modernes, mais il n'empêche que le centre historique a conservé une partie de son agencement, avec d'innombrables Si He Yuan, ces complexes typiques de Pékin, formant une maison traditionnelle. Pour faire simple, chaque maison, est composée de quatre bâtiments agencés en carré autour d'une cours intérieur, et orienté nord-sud-est-ouest. Chaque bâtiment est associé à une branche de la famille, les parents, les grands parents, le fils, la fille, bref tout cela répond à des règles bien précises, la taille dépendant évidement de la richesse de la famille. Et ces ensembles de petits complexes, emboités les uns dans les autres, forment alors les quartiers du centre ville. Du coup il est encore possible de déambulé dans ces quartiers aux petits airs d'un autre temps. Mais on n'arrête pas le progrès, et surtout pas en Chine. Alors malgré l'intérêt historique et la beauté de la chose, la plupart sont en train de disparaitre, certains ayant été réaménagés en cultures temporaires, avant l'arrivée de véritables chantiers. Du coup nous voici à 5 minutes à pieds de la place la plus culte et importante de Chine, au milieu d'un champs aménagé au milieu de petites maisonnettes pour certaines encore habitées, et ce pour une durée indéterminée. Ça a vraiment un charme particulier, le silence de l'endroit tranchant avec la foule déambulant à quelques centaines de mètres de là. Pékin, c'est donc une aventure que je recommande chaudement, même si je n'étais vraiment pas convaincu au départ, ça s'est révélé être une ville pleine de surprises, de personnes agréables, de bonne bouffe, et d'un véritable dépaysement culturel.